Filmogaphie

Des films sur le Rwanda, le génocide et les rescapé-e-s.

Filmogaphie

Fictions

• Hundred Days (Nick Hughes, Grande-Bretagne/Kenya/Rwanda, 2001)
• Hôtel Rwanda (Terry Georges, Etats-Unis/Afrique du Sud/Italie, 2004)
• Sometimes in April (Raoul Peck, Etats-Unis/France/Haïti, 2004)
• Shooting Dogs (Michael Caton-Jones, Grande-Bretagne/Allemagne, 2006)
• Un Dimanche à Kigali (Robert Favreau, Canada, 2006)
• Shake Hands with the Devil (Roger Spottiswoode, Canada, 2007)
• Opération Turquoise (Alain Tasma, France, 2007)
• Munyurangabo (Lee Isaac Chung, Etats-Unis/Rwanda, 2008)
• Le Jour où Dieu est Parti en Voyage (Philippe Van Leeuw, France/Belgique, 2009)
• Lignes de Front (Jean-Christophe Klotz, France, 2010)

Documentaires

• Rwanda, l’histoire qui mène au génocide (Robert Genoud, France, 1995)
• The Bloody Tricolor (Stephen Bradshaw et Elisabeth Jones, Grande-Bretagne, 1995)
• Chronicle of a Genocide Foretold (Daniele Lacourse, Yvan Patry, 1996)
• La France au Rwanda (Robert Genoud, France, 1999)
• Rwanda : récit d’un survivant (Robert Genoud et Venuste Kayimahe, France, 2001)
• Gacaca, Revivre Ensemble au Rwanda ? (Anne Aghion, Etats-Unis/France, 2002)
• Rwanda. Un cri d’un silence inouï (Anne Lainé, France, 2003)
• Au Rwanda, on dit… La famille qui ne parle pas meurt (Anne Aghion, France/Etats-Unis, 2003)
• Rwanda pour Mémoire (Samba Félix N’Diaye, France/Sénégal, 2003)
• Tuez les tous (David Hazan, Raphaël Glucksmann et Pierre Mezerette, France, 2004)
• The Triumph of Evil (PBS Frontline)
• Ghosts of Rwanda (Frontline, 2004)
• Les Gardiens de la Mémoire (Eric Kabera, Rwanda, 2004)
• Shake Hands with the Devil : the Journey of Romeo Dallaire (Peter Raymont, Canada, 2004)
• Rwanda : les collines parlent (Bernard Bellefroid, Belgique, 2005)
• Rwanda. A travers nous l’humanité (Marie-France Collard et Anne Lainé, France, 2006)
• Scars of My Day (Gilbert Ndahayo, Rwanda, 2006)
• Kigali. Des images contre un massacre (Jean-Christophe Klotz, France, 2006)
• Behind This Convent (Gilbert Ndahayo, Rwanda, 2008)
• Mon voisin, mon tueur (Anne Aghion, Etats Unis/France, 2009)
• By the Shortcut (Daddy de Maximo, Rwanda)
• Au Nom du Père, de Tous, du Ciel (Marie Violaine Brincard, France, 2010)

Sources : François-Xavier Destors, Images d’Après. Cinéma et Génocide au Rwanda, Ed. Le Bord de l’Eau, Coll. Cinéma et Politique, 2010, 302 p. [ en ligne ]


Rwanda, un cri d’un silence inouï Un film d’Anne Lainé

En 1994, l’assassinat du président hutu Habyarimana va donner prétexte au massacre de près d’un million de Tutsi en quelque cent jours. Si les témoignages des survivants du génocide sont évidemment insoutenables, Anne Lainé s’attache surtout à montrer l’extraordinaire travail thérapeutique d’analyse et de mémoire, entrepris depuis par des médecins et des collectifs rwandais, pour tenter de réduire les traumatismes de "l’abominable".
Dix ans après le génocide des Tutsi et opposants Hutu, Anne Lainé est (...)

En savoir plus »


Par le raccourci - By the shortcut "Plus qu’un film, un témoignage"

« Par le raccourci » (By the shortcut), est un film documentaire réalisé par Dady de Maximo Mwicira Mitali, rescapé du génocide.
Ce film est un des rares films sur le génocide des Tutsi réalisé par les victimes elles-mêmes. Par le raccourci, c’est l’évocation de ce discours de Léon Mugesera qui disait : « L’erreur fatale que nous avons commise en 1959 c’est que, nous les avons laissés sortir. Leur pays c’était en Éthiopie, mais nous allons leur chercher un raccourci, à savoir la rivière Nyabarongo. » Les (...)

En savoir plus »


Sometimes in April Un film de Raoul Peck

Le film « Sometimes in April » retrace l’histoire du génocide à travers le destin d’une famille, deux frères, l’un rescapé, l’autre ayant diffusé des messages de haine sur la Radio-télévision des Mille Collines.
Il revient sur les trois mois de massacre, l’absence de réaction de la communauté internationale, mais aussi sur les procès du Tribunal pénal international pour le Rwanda à Arusha.
Ci-dessous la présentation du film écrite par Noir Silence, sur Ciao.fr
Le réalisateur de « Sometimes In April » - (...)

En savoir plus »


Shooting Dogs Les premières heures du génocide

Rwanda, le 6 avril 1994. L’assassinat du président Habyarimana marque le début du génocide. Les forces armées de chaque nation en présence reçoivent pour seule mission l’évacuation des ressortissants de leur pays.
Un prêtre catholique anglais et un jeune enseignant coopérant se retrouvent dans le chaos des premières heures de ce massacre.
Totalement impuissants, incapables de juguler la haine, ils sont confrontés à leur propre limite : mourir en restant ou vivre en fuyant le pays.
Shooting dogs a été (...)

En savoir plus »


The Bloody Tricolour Le rôle de la France au Rwanda de 1990 à 1994

Alors que pour le monde entier les évènements rwandais ne sont que la conséquence de luttes tribales ancestrales, ce documentaire revient sur la manière dont un pays européen, la France, s’est impliqué « profondément, honteusement diront certain », dans le génocide des Tutsi rwandais.
En mettant en avant le rôle joué par le « Réseau zéro » dans la préparation et la planification du génocide, mais également celui joué par les forces armées rwandaises et par la Radio-Télévision des milles collines (RTLM), ce (...)

En savoir plus »


Rwanda, récit d’un survivant "la nécessité de donner un sens à la douleur"

Vénuste Kayimahe raconte comment la directrice du Centre culturel français où il travaillait a refusé de cacher sa famille provoquant ainsi la mort de la jeune Aimée.
Mais il déclare en vouloir surtout à la France, qu’il accuse de complicité dans le soutien à la dictature. Ce pays qui fut pour lui longtemps le symbole d’une seconde patrie idéalisée, a trahi et abandonné le Rwanda.
Devoir de survivant, devoir de mémoire, ces mots reviennent sans cesse dans la bouche de Vénuste, filmé par son ami Robert (...)

En savoir plus »


0 | 5

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Twitter