Accueil | Histoire d’un génocide | Des films

The Bloody Tricolour

Jean-Christophe Mitterrand, Paul Barril et l’armée française
 Le rôle de la France au Rwanda de 1990 à 1994

Alors que pour le monde entier les évènements rwandais ne sont que la conséquence de luttes tribales ancestrales, ce documentaire revient sur la manière dont un pays européen, la France, s’est impliqué « profondément, honteusement diront certain », dans le génocide des Tutsi rwandais.

En mettant en avant le rôle joué par le « Réseau zéro [1] » dans la préparation et la planification du génocide, mais également celui joué par les forces armées rwandaises et par la Radio-Télévision des milles collines (RTLM), ce documentaire ballai l’idée largement répandue dans les médias qu’il s’agissait de massacres spontanés répondant à l’attaque des troupes du FPR.

Dévoilant l’aide française apportée à l’armée rwandaise depuis octobre 1990 jusqu’aux lendemains du génocide (livraisons d’armes le 8 avril 1994), ce documentaire s’appuie sur les témoignages d’humanitaires ou de militaires alors engagés parmi les forces françaises ou onusiennes mais également sur des notes confidentielles retrouvées à l’Ambassade française.

Il revient également sur le rôle joué par la cellule africaine de l’Elysée alors dirigée par Jean-Christophe Mitterrand et par le président François Mitterrand dont le Rwanda est décrit comme « l’aventure privée ». On peut en effet difficilement supposer qu’ils n’avaient pas connaissance de la préparation du génocide (de nombreuses personnes et ONG témoignant en avoir informer les autorités françaises).

Les propos de Paul Barril sur les luttes séculaires entre les deux ethnies mériteraient d’être démentis.

Cependant, à l’instar des déclarations du Général Joseph Canal [2] répondant aux journalistes britanniques devant une affiche de l’AFOM [3] (« Trois couleurs, un drapeau, un empire »), ces propos nous permettent de saisir à quel point l’armée française est pénétrée par le discours ethniste et raciste qui servit de base idéologique aux génocidaires.

En enquêtant sur le rôle de la France au Rwanda de 1990 à 1994, ce documentaire revient sans aucune complaisance et en s’appuyant sur de nombreux témoignages sur les implications militaires et politiques françaises dans le génocide rwandais.


The Bloody Tricolour
Réalisateurs : BRADSHAW Stephen, JONES Elisabeth
Documentaire vidéo
1h30mn, Panorama
BBC, 1995.

[1Dont les agissements sont dénoncés depuis août 1992

[2Cdt des forces françaises en Afrique en 93-94

[3Affiche de propagande coloniale autour de l’Empire et de l’Union française, principale activité de l’AFOM (Agence de la France d’Outre-Mer) très active jusque dans les années 1950

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Twitter