Accueil | Histoire d’un génocide | Des Livres

Rwanda, la trahison de Human Rights Watch

Une contribution au débat sur les changements qui se déroulent au Rwanda
 Un livre de Richard Johnson

"(...) Cet essai passionné est une contribution précieuse au débat sur les changements fascinants qui se déroulent au Rwanda d’aujourd’hui. Il soulève également de sérieuses questions sur les organisations de défense des droits de l’Homme. Très original et provocateur, il obligera les lecteurs à remettre en question ce qu’ils croient savoir."


— Stephen Kinzer

A l’occasion de la sortie de son livre en France, Richard Johnson, donnera une conférence de presse le 3 juin à 10 heures 30 et fera une présentation publique de son livre, le même jour, à 19 heures, à L’IREA - La Maison de l’Afrique.

Présentation

Depuis sa fondation, en 1988, l’organisation non gouvernementale internationale Human Rights Watch a acquis la réputation d’agir au nom de la défense des droits humains à travers le monde. En témoigne le « Prix des droits de l’homme » qui lui a été décerné par les Nations Unies, en 2008.

Cette image de marque confère une autorité certaine à ses rapports et à ses communiqués, largement diffusés par la presse internationale.

Mais derrière l’image, rarement contestée, de cette organisation se cachent un fonctionnement, des processus d’enquête et des modes de prise de décisions opaques et totalement méconnus.

L’enquête minutieuse menée par Richard Johnson montre que, concernant le Rwanda, Human Rights Watch, viscéralement hostile au FPR, met son crédit international au service des héritiers de la politique génocidaire qui a conduit à la mort plus d’un million de personnes, en 1994.

Documents à l’appui, Richard Johnson démonte les procédés utilisés par Human Rights Watch pour relativiser le génocide des Tutsi, faire obstruction à la justice à l’encontre de génocidaires, ou encore soutenir le retour, sur la scène politique rwandaise, des partisans d’une politique ethnique qui aura déjà conduit au pire.


La démonstration de Richard Johnson est implacable.
Sa lecture indispensable.

Extrait

Je pensais du bien de Human Rights Watch à l’époque où cette organisation s’appelait Helsinki Watch et axait son action sur l’Europe de l’Est ; j’étais alors au service diplomatique américain et j’agissais de même. J’en pensais encore du bien, la première fois que j’ai lu Aucun témoin ne doit survivre avant d’arriver au Rwanda en 2008.

Mais plus j’en apprenais sur le Rwanda, moins je faisais confiance à HRW. Ce qui m’a ouvert les yeux de façon définitive a été la campagne de HRW en faveur de la participation du parti FDU/RDR aux élections rwandaises de 2010. Quelque chose tourne sérieusement mal dans une institution qui voudrait qu’un parti politique fondé par les dirigeants d’un génocide soit autorisé à retourner sur les lieux du crime.

C’est d’autant plus dangereux quand cette institution a le pouvoir d’influencer la politique occidentale. J’ai donc examiné de plus près le discours de HRW sur le Rwanda dans son ensemble. J’ai conclu que la synthèse qui résume le mieux ce discours est celle qui est constituée par les consignes qui structurent cet essai : « laissez les parties génocidaires revenir », « n’interdisez pas leur idéologie », « ne jugez que quelques responsables », et « admettez que vous ne valez pas mieux qu’eux ». J’espère que ma synthèse ouvrira d’autres yeux.

Préface de Linda Melvern (extrait)

« (...) Quand la cinglante étude critique "The Travesty of Human Rights Watch on Rwanda" de Richard Johnson a inopinément jailli sur la scène en 2013, ce fut une révélation. Dans son essai, aujourd’hui traduit en français, l’auteur expose l’histoire effarante relatant comment l’hostilité viscérale de Human Rights Watch à l’égard du gouvernement rwandais avait contaminé ses rapports et ses actions de plaidoyers (...) La présente édition française est à saluer. Elle permet à l’essai de Richard Johnson de trouver un nouveau public. Son travail mérite la plus large diffusion possible et l’examen le plus minutieux.
L’histoire n’est pas terminée. (...) »

— Linda Melvern

>> Extraits, recensions ou commande du livre de Richard Johnson sur le site de la librairie en ligne Izuba


Richard Johnson

Richard Johnson est un ancien diplomate américain. Son expérience professionnelle l’a sensibilisé aux manipulations de l’information qui précèdent, accompagnent et suivent les violences extrêmes de masse. Il a vécu au Rwanda de 2008 à 2010.


Fiche technique

Rwanda, 
La trahison de Human Rights Watch
Auteur : Richard Johnson

Traduction de l’anglais
 : Jean-Luc Galabert
Coll. : Essais
Rayon : Sc. Politique (2070)
, Histoire africaine (2110)
Sortie : 5 juin 2014
164 pages
103,3 x 185 mm
Prix : 10 €
EAN : 979-10-93440-02-6

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Twitter