Accueil | La Lettre d’Appui Rwanda

Lettre de juillet 2009

Chers amis,

Nous sommes heureux de vous annoncer que notre association est maintenant d’intérêt général et que nous allons pouvoir enfin vous délivrer des reçus afin que vos dons et cotisations soient déductibles d’impôts. Nous avons reçu cette autorisation le 23 juin, mais nous joignons à cette Lettre un reçu de vos dons pour que vous puissiez demander à votre centre des impôts un rectificatif de votre déclaration de revenu 2008.

En effet, nous aurions aimé pouvoir vous envoyer des reçus plus tôt, mais le dossier établi par Gilles Georget, notre trésorier a été égaré malencontreusement par la direction générale des impôts. Le premier dossier avait été envoyé en octobre 2008, à la suite d’un travail méticuleux de mise à jour par Gilles de nos comptes sur plusieurs années durant lesquelles plusieurs trésoriers se sont succédés avec des méthodes de gestion différentes.

Par ailleurs, nous espérons que cette nouvelle va nous aider à faciliter l’opération d’urgence d’une veuve que nous parrainons depuis la création d’Appui Rwanda. Cette femme, qui intervient dans le film « Rwanda, un cri d’un silence inouï » souffre de multiples séquelles depuis le génocide et doit être opérée le plus rapidement possible d’un cancer de l’utérus, qui s’est développé à la suite des terribles sévices dont elle a été la victime.

Nous joignons à cette lettre un appel aux dons que nous vous demandons de faire circuler auprès de vos connaissances afin qu’elle puisse être opérée dans le mois qui vient et suivre les traitements préconisés par l’hôpital. L’hôpital a établi un devis d’environ 1000 euros pour l’opération et les suites, tout en avertissant que ce montant pourrait être plus élevé.

Alors que l’on pourrait croire que les rescapés trouvent enfin un peu de repos, nous constatons que leur situation est toujours aussi critique. Les crises traumatiques durant la commémoration en sont l’illustration. Les blessures physiques et psychiques ne leur laissent pas de répit, quant aux orphelins, ils affrontent tant bien que mal la plus grande des solitudes. Vous trouverez dans cette lettre des photographies de Yann Castanier, un jeune photographe membre de notre conseil d’administration. Ces photos sont celles d’enfants que nous parrainons. Malgré quelques difficultés encore, ils sont souriants, dignes et confiants. En regardant l’ensemble du travail de Yann, nous avons pu constater à l’inverse à quel point le désespoir se lit sur les visages des enfants qui ne sont pas parrainés et combien votre soutien est important.

Suite à des arrêts de parrainages et deux décès ces dernières années, la caisse de notre association a pris le relais ponctionnant ainsi notre réserve financière destinée à des aides ponctuelles. Nous tenons à remercier notre ami Jacques Morel qui nous a généreusement offert le montant du prix Véronique Dutriez qui lui a été remis le 20 avril à Strasbourg pour son oeuvre de vigilance et d’actions, Jacques nous a permis ainsi de continuer en attendant de trouver de nouveaux parrains.

A la rentrée, nous allons vendre deux cartes postales avec les photographies de Yann pour pouvoir disposer d’un fond susceptible de remédier aux demandes les plus pressantes - traitement pour eczéma, soins médicaux, augmentation imprévue des frais de scolarité...

Pour connaître mieux la situation de l’enfant ou du jeune que vous parrainez, David Michel, notre nouveau secrétaire, a mis au point un questionnaire destiné à votre filleul et qui vous permettra à la rentrée d’avoir un petit bilan de l’année écoulée. A cet effet, nous prévoyons une réunion où vous pourrez aborder avec les membres du conseil d’administration toutes les questions concernant les parrainages.

Enfin, Bernadette Primet a sélectionné pour vous un article de Colette Braeckman, « Voici quinze ans, le dernier génocide du siècle », publié dans le journal belge, Le Soir ; quant à David Michel, il vous propose les dernières parutions concernant le Rwanda.

Dans notre prochaine lettre, nous vous ferons part des démarches en cours pour le dossier créateur d’emplois.

En vous souhaitant un très bel été et de bonnes vacances,
Bien à vous.

— La présidente, Anne Lainé


décembre 2019 :

Rien pour ce mois

novembre 2019 | janvier 2020

Twitter